...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Corbeau rentre au nid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité

MessageSujet: Le Corbeau rentre au nid   Mer 24 Fév - 22:30

    Une pluie battante s'écrasait avec fracas et violence sur le sol maintenant boueux du Pays du Thé, la nouvelle patrie du peuple de KiriGakure après que le Pays de l'Eau soit complètement détruit par le démon à dix queues, Juubi, comme les récits et légendes le racontent. Bien que cette époque soit encore obscure pour Izaki étant donné que cet événement c'est passé il y a maintenant des années, cette période de l'histoire de son village l'a toujours intrigué et a nourri en lui le souhait d'explorer un jour les vestiges et ruines du village des Anciens, eux qui en parlent avec nostalgie lorsqu'ils radotent entre vieux après avoir tiré quelques bouffées de leur pipe. Oui, un jour il irait visiter les anciennes merveilles de son peuple, il pourrait peut-être ainsi y découvrir quelques trésors encore enfouis comme des armes ou des parchemins secrets. Cependant, il ne pouvait pour le moment pas accéder à cette lointaine contrée, forcé à s'entraîner pour accomplir sa vengeance et par manque de temps entre les missions pour le village et les recherches qu'il effectuait auprès de la population pour tenter de retrouver la personne responsable de la mort de son père.

    Enfin bref, cette ombre solitaire s'avançait d'un air nonchalant, comme si elle n'avait pas remarqué l'eau qui lui tombait en trombe sur la tête. Le jeune homme marchait droit devant lui, ses vêtements étant trempés ainsi que ses cheveux qui lui tombaient devant le visage, lui donnant un air de malade ou de fou. Mais que pouvait bien faire un gamin sous ces trombes d'eau ? La réponse était simple, il venait d'effectuer un énième entraînement dans l'une des petites forêts sinistres du Pays du Thé. Un entraînement acharné au maniement des armes, passant par les Kunaïs ou les Shurikens, mais plus particulièrement au malaxage de son chakra pour effectuer ses techniques Doton et Suiton sans utiliser de surplus. En effet, il serait regrettable pour lui de se retrouver à court de chakra en plein affrontement car il en aurait inutilement gaspillé pour effectuer des techniques basiques. Durant plusieurs heures, le Corbeau de Kiri s'exerça sans relâche jusqu'à épuisement, tombant de fatigue sur le sol et se réveillant sous cette pluie battante. Cependant, pourquoi s'entraîner seul et dans un endroit aussi pauvre en vie me direz vous ? Tout simplement car cet être était quelqu'un de renfermé sur lui-même, n'appréciant pas particulièrement la compagnie de ses congénères qu'il considérait le plus souvent comme des boulets ou des sources d'ennuis. De plus, il ne vivait que pour la puissance et pour l'obtenir, il fallait s'entraîner durement, ça il le savait bien car rien n'allait venir d'un coup. Pour un être plutôt sombre, il fallait donc un lieu d'entrainement qui lui correspondait et les forêts quasiment mortes étaient parfaites pour ça, bien qu'il n'ait pas du tout en horreur tout ce qui soit "beau" comme les fleurs blanches, le soleil, les couleurs vives, etc... mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas selon le dicton et nous n'allons pas débattre dessus éternellement, nous n'en avons réellement pas grand chose à faire.

    Le jeune Corbeau venant de déployer ses ailes récemment marchait toujours sous la pluie de KiriGakure no Sato, se rapprochant de plus en plus des murailles portant de nombreuses marques d'affrontements, anciens ou récents cela importait peu étant donné que ce village était en perpétuelle menace contre d'autres petites nations, voulant marquer son indépendance vis-à-vis des autres et n'ayant besoin de personne pour offrir la prospérité à ses citoyens, même si cela n'était pas vraiment le cas au vu de tous les pauvres et orphelins qui traînaient dans la rue, à la recherche d'un peu de nourriture ou d'argent pour survivre mais cet état de pauvreté était compréhensible car même si cela faisait des années que le village avait été reconstruit, de nombreuses familles n'avaient toujours pas réussis à remonter la pente, s'installant alors dans des bidonvilles et devant supporter les railleries des "honnêtes" citoyens, ceux qu'on appellent les gens "bien" et qui ne sont pas capables de donner un peu d'argent à ceux n'ayant pas eu leur chance. Tous des pourris pour la plupart. Même si Izaki n'avait pas un grand cœur et une sensibilité énorme, certaines scènes le répugnaient et cela en faisait partie.

    Désormais, le Chuunin était au niveau des portes du village et l'un des nombreux gardes, obligatoire au vue des tensions avec le village, descendit de la muraille pour demander l'identité du jeune homme et s'assurer qu'il ne voulait aucun mal...


      Et toi là ! Décline ton identité ou tu auras à faire avec moi !
      Karasu Izaki, Chuunin depuis peu...


    Le garde jeta rapidement un œil dans les feuilles du registre et quand il vit le nom de notre personnage, il le laissa passer, se retirant sur la muraille. Le garçon continua donc son avancée, toujours avec cette nonchalance et son teint blafard qui le caractérise...
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Corbeau rentre au nid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Chi : Naruto's Inheritance :: Péninsule de l'effroi :: Kiri : village de la brume :: Entrée du village-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit