...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #. Kiyoshi Ryôku ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Kiyoshi Ryôku
Nukenin de rang B
Déserteur de niveau Chuunin.

Masculin Messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 28

MessageSujet: #. Kiyoshi Ryôku ~   Sam 27 Fév - 15:23

    ¤ Nom : Ryôku.
    ¤ Prénom :
    Kiyoshi.
    ¤ Age :
    19 Ans.
    ¤ Sexe :
    Masculin.
    ¤ Village Natale : Kiri.
    ¤ Nindô : « Dominer Ce Monde En Surpassant Dieu »

    ¤ Description Physique :
    Le physique ; Chose primordiale dans la reconnaisse de soi dans un monde où l’identique n’existe pas, pas même chez des jumeaux ou même des clones. Le physique, point important d’une personne qui le définit, certain philosophe on déterminé que les attitudes, les tenues vestimentaires et les habitudes n’étaient rien d’autre que le reflet de la personne. Un noir représentera la solitude, le néant, le vide, en soi, la lassitude et la souffrance, le rouge représenterait le sang, l’envie de douleur physique ou moral, le gris signifierait la tristesse, les larmes et le fait d’être de moins en moins bien dans sa peau. Chaque couleur est associée à une mentalité, une façon de vivre comme le sont les couleurs et les éléments terrestres, le bleu représente l’eau, le blanc représente la lumière, le noir les ténèbres, le rouge le feu et ainsi de suite. Tout comme la tenue, chaque geste chez quelqu’un compte, définissant un choix effectué abouti depuis une façon de penser propre à chaque personne. Une personne ne cessant de bouger, à l’affût et toujours en mouvement définira une preuve de sociabilité, de décontraction et fera preuve de tout ce qu’il peut pour se faire remarquer d’une façon ou d’une autre. Les actions, la tenue vestimentaire, les habitudes de Kiyoshi le définissent-ils ? Échappe-t-il à la norme ? Nous allons voir tout cela dans ce portrait physique ...

    La taille, le poids, le physique en soi n’a que trop peu de rapport, le corps en soi n’est défini qu’à la naissance par nos gênes. Blond, brun, roux, naturellement, aucun de nous ne peut choisir quel physique nous aurons à la naissance. Bien sûr, bon nombre de personnes ont déjà essayer de changer leur physique, cicatrices, blessures graves, amputations ou autre moyen comme des piercings ou des brûlures d’iris pour changer la couleur des yeux. Pourtant, le physique en lui-même n’indique que trop peu le mental. Seul les cheveux et la musculature peut indiquer quelque chose. La longueur des cheveux et leur état ne révéleront que l’habitude de la personne ou de sa propreté, quant à la musculature, cela ne peut faire preuve que de détermination et de volonté mais dans le cas où aucune forme réelle n’apparaît alors nous ne pouvons rien déterminer et apprendre de la personne. Alors à quoi bon s’y intéresser. Suite à un raisonnement théorique sur ces quelques points, certains oseraient dire que cela ne servirait à rien. Pourtant ceux-là sont bien loin de la réalité, en effet, chaque chose sur Terre, aussi minime qu’elle soit est utile. En soi, le physique propre d’une personne est utile pour la reconnaissance et ses désirs. Certains diront également qu’une tenue ira à une personne mais pas à une autre, pourtant vient à cela s’ajouter un autre détail : le jugement et la connaissance. Le jugement qui ne peut être objectif, un parti est et sera toujours pris, un jugement aveuglé par nos sentiments et nos envies. La connaissance, de la personne ou d’une autre, la connaître avant aveugle le jugement lors de la vision de la chose que l’on doit juger. Deux points importants mais pourtant bon nombre de personne l’oublie ...

    Chevelure d'une couleur noir, rayonnante et aussi immaculée que la pénombre. Ses cheveux affriolants, qui sont discernables même d'une position lointaine, car ceux-ci ne cessent d'illuminer par le contraste, légèrement mitigé malgré tout, alambiqué et rémanent. Cheveux long et mal arrangé, engendrant une coiffure à la fois extravagante et à la fois unique et spéciale. Celui-ci a adopté cette coupe de cheveux depuis sa plus tendre enfance et elle demeure présente même maintenant. Complexité à exécuter cette coiffure, qui s'avère bien plus complexe que n'importe quel subconscient puisse se douter. Prononcer le mot « yeux » définit tout de suite le mot « Désespoir ». Ses prunelles rouge et bleu bien saturés, légèrement petites, se mouvent facilement. Cependant, leur originalité réside dans leurs couleur bleu et rouge éthérée, invétérée et ésotérique. Regard présageant désespoir, émoi, l'effroi le plus total. Exiguïté entre la haine et le désir dans ce regard. Malfaisant, ses yeux n'arborent jamais de l'enthousiasme ou même de l'attention envers n'importe qui. Expressivité indéfinissable et non attrayante, pour ne pas dire terrifiante. Quelques fois, regard indolent, non inepte non plus, en revanche en permanence d'une dureté inexorable qui ne semble pas être possible à métamorphoser en toute forme, quelque que ce soit de gentillesse à l'égard d'autrui ...

    Dans l’ensemble, le corps du jeune ninja est vraiment robuste. J’utilise ce terme pour sa musculature et sa morphologie. De prime à bord, on ne puis pas dire si cet homme est vraiment musclé, cependant, le fruit de son entrainement est tel que ses muscles sont robuste dans le fond. Il n’est pas là pour les exposer a tout bout de champs, là n’est nullement point son but, il veut juste être au top niveau pour gagner beaucoup de puissance dans ses coups. Qui résulte de ce fait une puissance assez conséquente dans ses offensives. Pour selon, je dirais qu’il ne faut pas extrapoler face a Kiyoshi. Mais la rapidité additionnée à la puissance est une alliance qui n’a point de prix. Dans l’éventualité ou vous esquivez tous les coups d’un titan. Ce titan en question a beau être l’homme le plus fort du monde, s’il met trop de temps à porter ses coups alors il perdra quoi qu’il arrive. De là j’en tire ma conclusion qu’il vaut mieux être assez puissant et rapide que trop puissant et lent. De ce fait, Kiyoshi est comme je l’entends un homme rapide et puissant ...

    Pour conclure, je vais présenter le style vestimentaire qu’adopte notre jeune déserteur. Kiyoshi s’orne d’une veste noire avec différent symbole dessus faisait ressortir ses muscles. Pour ce qui est de la partie inférieure, il porte un pantalon simple de couleur blanche assez souple, lui permettant de bons mouvements. Enfin, parce qu'il n'est pas nécessaire de décrire les sous-vêtements et encore moins les chaussettes, ses souliers sont des chaussures assez fine de couleur noirs à moitié recouverte par le pantalon. Pour conclure, à noter que Kiyoshi porte une ceinture simple et une paire de boucle d’oreille, toutes deux de couleur noirs. Un ensemble simple, ample, mais assez loin d'être classe. Bien sûr, Kiyoshi se fiche totalement d’être bien habillé ...

    ¤ Description Psychologique :
    C
    omment définir une personne finalement ? S’appuyer sur ses tenues vestimentaires ou ses actes ? Doit-on s’appuyer sur les deux ? Mais dans le cas où ces deux critères mèneraient vers un sens contraire ? Comment trancher ? Prendre une moyenne ? Le cas le plus fréquent ? Le plus normal ? Prendre tout ? Quelle solution avons-nous ? Chaque réponse est en contradiction, chaque réponse mène vers une autre question qui à son tour attends une réponse qui cette dernière redonnera sur une autre question et ainsi de suite pour un cycle interminable. Comment interrompre cette suite interminable ? Ne pas poser de questions ? Ne pas y répondre ? Se poser soi-même la question ? Malheureusement même trouver la réponse à cette question implique de nouvelles questions. Cessons donc cette boucle indéfinie et essayons de trouver cette réponse. Partons d’un premier principe, celui de la tenue vestimentaire. Précédemment, le principe paraît du fait qu’un noir présentait une souffrance, une lassitude, une solitude. Est-ce vrai ? Dans le cas de Kiyoshi, ça l’est. Une solitude depuis la mort de sa petite amie, jamais il ne s’est senti aussi seul, non pas qu’il n’avait que son amie, loin de là mais à présent, la plupart le regarde par le biais du respect et d’une soumission hiérarchique leur bloquant toute envie de rigolade, de moment agréable et détendu. La solitude est une chose pouvant être soutenu à des degrés diverses et à des temps limites. Kiyoshi la supporte depuis déjà plusieurs années et pourtant jamais personne ne l’a entendu se plaindre. Preuve de calme et de retenu, il n’est pas du genre à dévoiler chaque expression qu’il éprouve, seul les plus insignifiantes expressions ont une chance de surgir de son visage. Un rire n’était pour lui plus qu’un sourire, des pleurs n’étaient plus qu’une simple tristesse. Cette solitude avait mené à un renfermement presque total de Kiyoshi qui n’avait plus l’envie de montrer le moindre sentiment ...

    Psychologie attardée, relativement complexe. Deux facettes, deux personnes qui hantent ce corps afin d'assouvir chacun ses propres envies, sans se soucier du sort ou des désirs de sa « moitié ». Égocentrisme hallucinant et inadmissible de ces deux énergumènes. Schizophrénie ? Peut-être. Dans tous les cas, l'abstrus détient une double personnalité, pas toujours facile à endurer, d'où la provenance de cet éventuel lunatisme que l'on ne peut supporter. Le lunatique ne le vit pas toujours très bien, même si cela n'est pas représenté ni dans ses actions, ni sur son visage. Le premier détail qui nous saute aux yeux est inextricablement : sa froideur perpétuelle. Inébranlables paroles prononcées par le tueur, dont le but inhibe ses protagonistes, les dénigre au point que leur confiance en eux se désagrège peu à peu afin de disparaître complètement. Ressentiments inexistants qu’éprouve l'archange. Notre jeune Kiyoshi n'éprouve aucun sentiment, aucune émotion pacifique, aucune sensation paisible à l'égard d'autrui ; mais plutôt un renfermement injustifié. Inexpiable comportement, révélant l'inflexibilité innée de celui qui a été rabaissé à un niveau de Kikami. Froideur exprimée envers tout le monde, ne faisant d'exception pour personne. Le deuxième détail fondamental concernant le pirate ; c'est sa fierté, sa présomption ...

    Une autre facette de Kiyoshi : L’absence totale de tendresse, de compassion, d’enthousiasme. Ces sentiments puérils qui causent plus tard une mort certaine. Le ninja a toujours refusé d’adopter même qu’une fois, un seul sentiment de joie qui pourrait l’emmener dans une tombe. Et sans raison, l’hystérie, contenue au tréfonds de son âme, fait subitement son apparition. Et en quelques secondes, un carnage tumultueux ravage tout. N’essayez pas de comprendre les attitudes convulsives et hystériques de Kiyoshi, cela se révèle beaucoup trop difficile. C'est un être difficile à cerner, renfermé sur lui-même, les seules fois ou il bouge ses lèvres, c’est pour annoncer à son adversaire que sa tombe l’attend. En quête de pouvoir, il s’entraîne très dur, se forgeant un mental d’acier prêt à surmonter n’importe quelle épreuve, qu’elle soit physique ou psychologique. Je parlais plus haut de la double personnalité de Kiyoshi, en effet, il y a le Kiyoshi normal, froid, distant et pas bavard et « le fou » ; il arrive que notre déserteur soit prit de pulsions meurtrière qu’il n’arrive pas à maitriser, lorsque cela arrive, son regard change, on peut y voir un regard empli de haine, de soif de vengeance et de sang. Autant dire que notre héros n’est pas un être facile à comprendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Kiyoshi Ryôku
Nukenin de rang B
Déserteur de niveau Chuunin.

Masculin Messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: #. Kiyoshi Ryôku ~   Sam 27 Fév - 15:25

    ¤ Biographie :
    Kiyoshi est né durant une journée pluvieuse, une de plus dans un village au pays de l’eau, qui était autre que Kiri No Satô, à cette époque la famille de Kiyoshi vivait leur plus beau moment. Fier de leur fils, ils ne perdaient pas une minute de le montrer à tous les habitants, mais aussi à le crier sur les toits. Chaque petit exploit de leur fils était presque comparable à une découverte scientifique, Kiyoshi était un enfant aimé. Que ce sois par ses frères et sœurs, ou bien surtout par ses parents, on ne parlera pas de la famille car eux aussi était en admiration pour le nouveau né. Kiyoshi grandit alors dans un cadre de vie dont tout le monde aurait voulu, ne manquant de rien, un mode de vie très au dessus des moyens de tout le monde. Il avait aussi droit à des cours de langage avec les plus grands de ce monde, de plus ses frères et sœurs n'étaient pas du tout jaloux de lui, au contraire. Pas une seule seconde de leur vie n'était pas perdue. Ils étaient même presque dévouer à leur jeune frère. C'est ainsi que Kiyoshi grandit avec une grande confiance en lui, mais aussi avec une cuillère en argent dans la bouche. Et pourtant le jeune garçon semblait très bien se débrouiller seul dans la vie, tout en arrivant à profiter de ses acquits dans la vie. Mais pourquoi ? Pourquoi était il devenue le Kiyoshi de maintenant ? Est-ce que cette vie avait eu l'effet contraire voulu ? Ou alors dès la naissance le jeune garçon était destiné à une vie pas comme les autres. Dans le village de Kiri, tout le monde aimait la famille Ryôku et surtout les parents de Kiyoshi. Ils étaient si doux et aimant, que ce sois là mère ou le père, ils avaient presque qu'une seule envie, « aider leur prochain » et justement c'était avec cette vision de la vie, que les parents voulaient que leur enfant grandisse. Ce fut le cas pour la majorité d'entre eux, sauf bien sûr Kiyoshi. Enfant au charisme fou, il arrivait à avoir tout ce qu'il voulait, rien ni personne ne pouvait refuser quelques choses à cette petite bouille. C'est pourquoi de temps en temps, ses parents lui laissaient quelques laisser aller. On pouvait comparer Kiyoshi à un enfant « Roi » ou alors au « Chouchou » de la famille. Mais en grandissant il se mit à avoir des comportements brusque voir presque instable, cela commença avec ses frères et sœurs. Ils étaient faibles, rien que l'idée pour eux d'être Shinobi était comme leur demander d'aller droit à la mort. Kiyoshi qui lui voulait être Shinobi, ne pouvait les supporter alors c'est pourquoi quand l'envie lui prenant il se mettait à les frapper sans raison. Au début, les parents ne se rendirent compte de rien, mais à force ils durent voir et accepter la vérité. Cependant, leur fils étant d'une grande force physique que mental, il n'arrivait pas à le contrôler, certes, aller demander de l'aider à des personnes plus forte était envisageable, mais que dirait les gens en voyant cela ? Leur fils doux et si gentil, devenir le pire des monstres et surtout faire appel à des Chuunins. Non, la famille ne pouvait envisager une telle chose, alors prenant sur eux ils firent comme si de rien était, continuant de subir les sauts d'humeur de leur enfant ...

    Quand Kiyoshi entra à l'Académie de Kiri, la petite famille se mit à penser que peut être cela le calmerait ? Et ce fut le cas durant un temps. Il revenait tout le temps de ses cours avec un grand sourire, il était aussi très fier de lui d'être bien plus fort que les autres. Tous les soirs il racontait à ses frères et sœurs comment fut sa journée, comment il avait apprit un nouveau Jutsu. De plus l'Académie de Kiri voyait en cette enfant une personne capable de protéger le village, surtout que la famille était assez bien connue dans les hautes sphères de la société. Encore une fois et même dans l'Académie, Kiyoshi avait tout ce qu'il voulait enfin presque tout. Pour ce qui était de ses camarades, au début tout le monde l'aimait. Il était un des enfants le plus populaire de Kiri No Satô, à un point que même son nom était arrivé une fois à l'oreille du Mizukage. Mais ce n'était qu'une face, car pourquoi était-il vraiment de si bonne humeur ? Alors que chez lui il avait l'occasion d'entrer dans de grandes colères. Tout simplement que pour lui ses camarades étaient « faibles » des gens qui n'avaient rien à faire ici, à chaque cour il ne perdait pas une occasion de les mettre plus bas que terre. Jusqu'au jour ou le professeur convoqua les parents, afin de leur dire là vérité sur leur fils. Ils étaient tellement habitués à ne plus subir là colère de leur enfant, qu'eux-mêmes en avait oublié ce que c'était. C'est pourquoi ils firent l'erreur de leur vie en criant sur leur enfant. Lui qui était habitué à tous ses caprices, lui qui à chaque fois évité toutes engueulades, venait de se faire punir. Entrant alors dans un état de rage il dit une chose que toutes leur vie, ils n'allaient pas oublier et ses quelques mots étaient « Un jour vous seraient tous morts de mes propres mains » capable aussi de donner des frissons au pire criminel, Kiyoshi laissa ses parents tel deux statues dans un musée. Les jours s'écoulèrent tranquillement et la petite famille continuait de vivre comme si de rien était, mais les parents avaient toujours cette scène dans leur tête. Allait-il les tuer ? Non pas lui, pas le doux jeune garçon, pas leur bébé, non. C'est là aussi qu'ils se mirent à voir leur enfant tel qu'il était beaucoup plus jeune. Le laissant accomplir tout ce qu'il voulait, est-ce que c'était une bonne idée ? On raconte même encore, que c'est à cette époque que cette famille tant aimait commença sa longue chute vers les enfers. À cause de leur « Valeur » personnes ne fit obstacle à Kiyoshi, si quelqu'un l'avait fais, serait il devenue cette personne qu'il est aujourd'hui ? Il y a de forte chance, mais Kiyoshi avait raison sur un point. Sa famille, cette famille, chacun de ses membres, ils étaient tous que des faibles ...

    Kiyoshi devenait de plus en plus fort, il en était presque reconnu dans tout le village. Ses parents qui eux en avait presque peur, en était ironiquement fier, mais avaient-ils le choix ? Persécuteur et cruel, il s'imposa presque comme le chef de famille. Une façon à lui de montrer à son père qu'il ne l'aimait pas, mais aussi qu'il n'avait pas sa place dans cette famille. Chose totalement folle quand on y pense, mais il était dans un état d'esprit que personne encore ne pouvait comprendre, fou ? Non, il était tout ce qui a de plus saint d'esprit. Ce que Kiyoshi éprouvait à cette époque n'était autre que de la « Haine » cette famille était un poids pour lui, pour lui il n'allait jamais évoluer personnellement en restant coller à eux. Avec le temps il semblait distend, comme s'il était en train de réfléchir à quelque chose. Une chose qui lui prenait tout son temps, ne pouvant plus parler à ses parents et surtout au reste de sa famille. Il se coupa de tout le monde, les seuls fois ou on pouvait voir le jeune homme était autre que durant ses missions. Mise à part ces moments là, le jeune homme restait des jours entiers enfermés sans dire un mot, réfléchissant, à quelque chose, une chose qui n'allait pas tarder à changer sa vie. Ce jour là, Kiyoshi devait se rendre à Oto No Satô pour une mission diplomatique, il était accompagné de deux Juunin spéciale. Le but de cette mission, faire un pacte avec Konoha. Cependant, durant toute la marche, Kiyoshi n'était pas comme à son habitude, il semblait cacher quelque chose, mais quoi ? Il ne voulait pas parler avec ses deux équipiers, qui pour lui n'était que deux raclure. Il faisait alors comme si de rien était, cependant sa colère était sans fin et sa haine toujours aussi grande. Soudainement ce fut pour lui le déclique, que faisait-il encore là ? Kiri No Satô, tous ses habitants et sa famille. Oui tous ces gens ne pouvaient plus rien apporter. S'arrêtant comme un pic planté dans le sol, Kiyoshi resta silencieux. Ses équipiers ne savaient pas quoi faire, car ce silence dura plus de dix minutes. Et voilà que son plan allait enfin entrer en action, il avait tout planifié depuis le début, mais il ne voulait pas commencer maintenant. Etrangement ce jour-là était son jour, alors sans crier garde il tua net un de ses équipier en lui coupant la tête. L'autre Shinobi ne resta pas la sans rien dire et attaqua le jeune homme, pour un combat long et assez intense où il eu qu'un seul gagnant : Kiyoshi. Sa mission était annulée pour cause de petits soucis et ce fut avec une grande détermination qu'il rentra à Kiri No Satô. À cause de lui, une possibilité d'alliance venait d'échouer, au risque de ne pas plaire aux habitants de Konoha. Cependant, Kiyoshi en avait que faire de tout cela, il devait accomplir sa destiné, « Tuer de ses propre mains sa famille » alors durant une nuit ou les étoiles étaient au plus beau jour, ou le village attendait tant de cette alliance. Il découvrir avec stupeur que la famille Ryôku était morte. Kiri No Satô apprit par la suite que deux membres du village était mort et surtout que Konoha No Satô avait prit cela pour un affront. Kiyoshi du vivre en dehors de tout village, étant alors recherché pour différent motif : « Crime envers son Pays en tuant ses allié et famille, personne ayant fais échouer une mission de haut rang et pour être devenue un déserteur ». Kiri No Satô était connue pour ne pas rigoler avec leur Shinobi. Qu'allait-il devenir ? Qu'allait-il faire ? Personne ne le savait, même pas Kiyoshi ...


Dernière édition par Kiyoshi Ryôku le Sam 27 Fév - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: Re: #. Kiyoshi Ryôku ~   Sam 27 Fév - 15:44

Validé.

Très bonne présentation, avec un vocabulaire recherché, ce qui est, tu en conviendras, assez rare pour un rpgiste. L'histoire est sympa, le personnage assez intéressant et particulièrement bien développé, j'aime bien le petit soliloque sur la physiognomonie.
Il y a cependant un léger problème, c'est que le contexte de l'histoire est fort différent de celui du forum. Ainsi Oto no Satô n'existe plus. Hormis ce léger problème tout le reste est parfait.

Edit : Quel grade convoites-tu ? Tu as le choix entre Chuunin Nukenin ou Genin Nukenin. Etant donné que tu sembles être un bon rpgiste tu as l'occasion de démarrer Chuunin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Kiyoshi Ryôku
Nukenin de rang B
Déserteur de niveau Chuunin.

Masculin Messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: #. Kiyoshi Ryôku ~   Sam 27 Fév - 19:58

Merci à toi. J'ai modifié le passage concernant Oto. Pour le grade, vu que je peux et bien je vais prendre Chuunin =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: Re: #. Kiyoshi Ryôku ~   Sam 27 Fév - 20:01

Parfait, tout est bon alors

bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #. Kiyoshi Ryôku ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

#. Kiyoshi Ryôku ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Chi : Naruto's Inheritance :: Start :: Registre des personnages :: Présentations validées-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Naruto RPG