...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   Sam 27 Fév - 23:29

A la lumière d'une aube d'éveil
A l'ombre d'un arbre d'hiver,
La neige couleur vermeille
Aux pieds de l'être pervers.

Ses doigts fussent à sa main
Ce qu'à l'arc est la flèche
Car pour trouver son pain
Il n'avait que chasse et pêche

Le rougeoiement incandescent
De la sphère luminescente
Eclairait de véhémence
Son être attristant
Qui d'une flamme de patiente
Nourrissait une faim latente

Et enfin il s'en fut
Et ainsi il s'en fuit...

Au premier village arrivé
Ses macules de sang nettoyées
Son corps enfin reposé
Du combat meurtrier
Il se releva précipité
Et s'en alla ainsi réveillé
Car son voyage devait continuer

Il ne savait ce qu'il allait devenir
Il ne connaissait son avenir
Mais une chose il devait obtenir
Et à cela devait parvenir

Sur le nouveau chemin de pierre jonchée
Aux milles frênes d'écorces bordés
Il poursuivait déterminé
La route d'une future destinée

Lors de ce voyage dément
Eryu s'en vint à maudire
Son manque de chimères et de talents
Pour vivre en vers et mourir de gésir

Car un seul but il se voyait poursuivre
Trouver mort par un rival
Mettre fin à ce scandale
Qu'était la folie de désirer survivre...

Eperdu dans ses pensées
Une présence alors dévoilée
Qu'il ne pouvait plus ignorer
S'était ainsi imposée

Un homme... Une ombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shirinne Kayin
Fondateur
Vagabond érudit

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points de missions: 1
Affinités élémentaires: Fuuton
Village d'origine: Kami no Satô

MessageSujet: Re: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   Dim 28 Fév - 3:30

Shirinne Eishi.
Ecrivain érudit.

Citation :
Avant de commencer tout récit, j'aimerais me présenter à vous qui lisez ma chronique. Je me nomme Shirinne Eishi et je suis le partenaire de voyage du petit Kayin enfin, du Corbeau blanc. Regardons la vérité en face, je ne suis qu'un vieillard qui n'est bon qu'à écrire à mon âge, j'étais un valeureux gierrier servant le pays de la foudre à l'époque. Enfin bon, je ne suis pas là pour vous reveler mon histoire ou mes expériences mais bien celles du Corbeau blanc.

    Après une nuit des plus agitées, je me réveillai dans la forêt de l'actuel province de la neige, appuyé contre un arbre et couvert d'une petite couverture que je transportais tout le temps avec moi. Je regardai autour de moi mais je ne vis pas Kayin autour de moi. Lui était-il arrivé quelque chose pendant mon sommeil ? J'étais certain d'une chose, il s'était bien installé devant moi appuyé comme moi, contre l'arbre juste devant moi. Je me levai rapidement d'un rapide geste et je m'avançai à travers la forêt. Et bien sûr, je trouvai Kayin, Il était debout, les jambes écartées, torse nu et les bras dans le dos devant une ancienne cascade qui est gelée à présent. Il méditait tranquillement et je venais de le déranger dans sa méditation car j'ai certain d'une chose, il avait senti ma présence. Il tourna la tête vers moi avec un petit sourire comme pour me saluer. Il attrapa sa veste qui était sur une branche d'arbre proche de lui, il s'enfonca dans la forêt et il me dit d'un ton calme :

    " Nous partons,
    Eishi.
    "

    Et comme ça que nous sommes tombés sur une véritable route, nous n'en avions pas trouvé jusque là et nous nous étions presque perdu mais enfin nous avons retrouvé notre chemin. Nous allons peut-être finir notre voyage à présent car il commencait à être long. Nous marchâmes sur la route de pierre, chaque pas, que Kayin faisait, fit crépiter la neige. C'est alors nous croisions quelqu'un, une personne commencant à être âgé d'après son physique. Celle-ci leva la tête très rapidement lorsqu'il vit nos ombres sur le sol. Elle nous regarda fixement avancer, cet homme ne m'inspirait guerre confiance. Soudainement, Kayin lui dit calmement et gentiment :

    " Ohayou
    Ojisan. " En baissant la tête vers le bas et en la remontant doucement.
    (Bonjour vieux monsieur)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snc-rpg.forum2jeux.com
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: Suis-je fou ?   Ven 5 Mar - 21:03

    Et si le monde, ne comportait que deux dimensions ? Nous serions alors des êtres bidimensionnels, se développant dans une monde bidimensionnel, possédant une perception toute autre de celle que nous usons habituellement. Flatland fut le nom donné à ce monde.
    Edwin Abbott Abbott créa cet univers, et je voudrais y vivre... je serais une courbe.

    Ciel d'orage sans nuage ?
    Qui êtes-vous ?
    Non... ce n'est pas la vrai question... quand fus-je ?

    Et toi, là bas, à la lumière d'aube, je te reconnais. Je n'aime plus les descriptions. Je suis. Je ne suis après tout qu'un humain.

    A cet instant la réponse était simple. Il n'avait pas d'autres choix. Le monde se divise en effet en la somme infinie de toutes les possibilités que chaque évènement en un temps a peut provoquer en un temps b. Cette somme infinie se nomme intégrale des chemins. Beaucoup d'esprits médiocres conçoivent ce concept comme étant une théorie d'univers infinis qui se multiplient et s'articulent autour d'un univers générateur, lui même option parmi les milles possibilités étendues provoquées préalablement par un autre univers. Oui. Chaque chose n'est fixée. Elles sont simplement définies par une seule et unique équation. Une mathématique supérieure. Personne, même un ordinateur quantique, ne peut manipuler tant de chiffre. Dieu, seulement. Ou un être doué de....



    Pré-cognition....



    Voir la vérité parmi un nombre infinis de possibilités...

    Qui êtes vous donc ?
    Je suis une courbe, perdue dans un univers
    ....dime...qui....hein...akk...je...me....nnette...Qui....Heiiienyyy...Et...i...E^I...Nani...

    Admirez...
    La lumière
    S'étend
    ...

    Paradigme ? Il y en a-t-il un seul qui existe en ce monde ? Une règle unique peut-elle décider de l'ordre des choses... Le futur... une infinité pour chaque évènement, qui eux-mêmes sont l'infinitésimales d'un évènement précédent... qui suis-je alors... Lui... quel âge a-t-il... Plus jeune, assez pour me considérer vieux. Si je le tuais... je détruirais une possibilité de futur... Ou non ? Car non.... Aucun existe, seules leurs probabilités subsistent.



    Et Eryu de relever sa tête. Un jeune garçon. A quoi ressemble-t-il.... Je ne le sais.... Je ne le regarde pas. Je ne suis pas aveugle, mais je suis atteint de cécité. Un autre homme. Père, Grand Père...
    Il se méfierait ? Il se méfie ? Suis-je effrayant ? Je suis âgé ? Peut être... Quel âge ? Cent ? Non... plus.... 101 ? Dérisoire.... des chiffres. Qu'est-ce qu'un nombre arithmétiquement parlant ? Et sémiologiquement ? Que désigne ce terme ? Non... qu'est-ce ? Lui ? Quoi ? Qui ? QUI ÊTES VOUS DANS MA TÊTE ? DANS MON ESPRIT ? KR DIOD FORI... Un décalage ?

    -- . ..- .-. ...


    Il me fixe, il me regarde. Je sens la puissance de son regard qui, comme des lames, comme des larmes, comme des armes, me frappe. Il me fait souffrir. Qui-donc ? Mais lui, là devant ! L'enfant ?
    Parle lui ! Je lui parle !

    "Bonjour... Qui êtes-vous voyageur ?"


    Suis-je fou ? Non, je suis [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shirinne Kayin
Fondateur
Vagabond érudit

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points de missions: 1
Affinités élémentaires: Fuuton
Village d'origine: Kami no Satô

MessageSujet: Re: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   Dim 7 Mar - 23:56

Shirinne Eishi,
Ecrivain érudit.

    L’homme en face de nous ne dit rien, il resta clouer au sol sans même prononcer un mot ou exécuter un geste. Cela m’inquiéta fortement, on avait l’impression qu’il était touché par un changement de la personnalité ou une absence temporaire. Nous devions donc rester sur nos gardes, l’homme en face de nous avait une belle carrure, celle d’un combattant hors-pair, une carrure semblable à celle de Kayin. De plus, son aura était grande, une aura de ninja, pourtant il ne montrait aucune appartenance à un village militaire, serait-il un Nukenin ? Si oui, de quel niveau peut-il bien être ? B ? A ? S ? Plus je le regardai et plus la peur m’envahissait. Cela en devenait presque inquiétant. Kayin me regarda et me posa la main sur l’épaule, comme pour me rassurer. C’est alors que nous entendîmes enfin un son sortir de la bouche de l’homme, il s’adressa à Kayin en disant :

"Bonjour... Qui êtes-vous voyageur ?"
    L’homme semblait désorienter, il avait l’air de quelqu’un de fou, une personne ayant des troubles de la personnalité, et je pourrais citer bon nombre de troubles mentales qui le définiraient convenablement. Kayin regarda fixement l’homme comme s’il avait pressenti quelque chose en lui. Mais que faisait Kayin, réponds lui bon dieu. Il faisait preuve d’une grande impolitesse, pourtant Kayin n’était pas de ce genre. Je lui donnai un coup d’épaule pour qu’il se ressaisisse, il hocha la tête de gauche à droite et inversement rapidement comme pour se réveiller, un grand sourire apparut sur son visage et il dit d’une voix calme et apaisante :

« Je me nomme Corbeau blanc, je suis un vagabond à la recherche d’une vérité,
Et vous, comment vous nommez-vous ?
»
    Qu’est-ce que l’homme allait nous répondre ? Mon corps commença à trembler devant l’homme qui oppresser de plus en plus mon esprit, plus je le regardai, et plus j’avais du mal à réfléchir. Je ressentais une impression de déjà vu, je ne pourrai expliquer cette sensation mais celle-ci était des plus étranges.


[HRP=Je suis désolé Eryu pour ce misérable post, mais ce n'est pas facile de répondre à un RP qui ne demande que comment je m'appelle Lol]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snc-rpg.forum2jeux.com
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: Re: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   Sam 13 Mar - 12:38

    Il était vieux, très vieux, d'un âge incommensurable, plus vieux que le plus âgés des Kage. Il dit avoir une centaine d'année. Cependant il s'est mis à recompter son âge le jour de sa renaissance, le jour où il démarra son entraînement d'exilé contre sa folie destructrice. Il était extrêmement vieux, d'un âge honteusement avancé, il était sans doute l'aïeul de toute la nouvelle génération. De sa colline d'exil il avait tout vu, tout constaté, tout étudié, tout analysé, tout observé. Pendant ses années de prières, ses années d'illumination, il avait vu et compris. Il avait connu le monde d'avant, ses forêts luxuriante, ses mers revigorantes, ses terres arides et froides, ses cieux royaux. Puis vint les Bijuu... Il vit Kyuubi détruire Konoha et médita sur la notion de sacrifice, il vit Killer Bee et son entraînement impitoyable et médita sur la notion de souffrance, il vit la guerre fratricide entre Naruto et Sasuke et médita la haine tout comme il avait médité le sacrifice de soi lors de l'hécatombe d'Itachi. Oui, il avait médité sur tous les évènements de la terre d'en bas, comme il l'appelait du haut de sa montagne. Comment avait-il pu ainsi observer du haut de son rocher le monde en son entièreté, nul ne le sait tout autant que nul ne le connait. Estimant son âge réel à cent-vingt ans, il va de soi que ses contemporains sont décédés...

    Est alors arrivé Juubi et sa puissance de destruction qui secoua le monde et par la même occasion son havre méditatif. Et la guerre, et l'armistice, et l'ère de paix. Il avait médité pendant presque 101 ans. Depuis ses 19 ans, exilé sur sa montagne, il avait médité, prié, frappé l'écorce et dépecé l'animal. Brisé ses os à de multiple reprise, ceux-là se sont ressoudés cahin-caha, ne laissant qu'un corps handicapé, faible, et douloureux. Oui, ses articulations le faisaient souffrir, et non pas par son âge mais à cause de son entraînement monstrueux. Ainsi, malgré sa musculature exceptionnelle, il était incapable d'effectuer un taijutsu. Le moindre mouvement rapide équivalait à une douleur incommensurable tailladant ses sens et calcinant son être. Il était devenu un être fixe, un être qui ne bouge même plus pour vaincre l'adversaire, ses yeux seuls suffises. Eryu a supprimé la notion de mouvement de sa personne. Et pourtant, après cents années d'exil, après un quasi-siècle d'immobilité, il avait du le faire. Oui, quitter son havre de paix et marcher. Ce fut dure, extrêmement difficile, chaque pas le faisait hurler comme un être possédé. Il crû qu'il allait redevenir fou. Mais bien vite la solution ce fit. De son propre chakra, il inhiba les nerfs de son corps, supprimant ainsi à jamais la notion de douleur... Ainsi il peut bouger, marcher, courir. Il ne lui en est pas moins impossible d'esquisser un mouvement de Taijutsu. L'absence de douleur lui permet de bouger le minimum pour survivre et voyager. Sa musculature marquée n'est en fait pour lui qu'une centrale d'énergie. Bougeant ainsi au minimum, toute l'énergie de ses muscles est directement transformées en chakra. Eryu a un style de combat unique et inique, ne nécessitant aucun mouvement, car quasiment incapable d'en produire, étant silencieux comme le brouillard sur le sol sableux. Son chakra, aussi fluide que les frimas glissait en le monde embrassant l'adversaire pour le mordre plus vipèrement et le baiser de la mort. Il possédait non pas un chakra puissant, ni une réserve infinie, mais un chakra des plus meurtrier, des plus pervers.

    Une incapacité au Taijutsu, une réserve de chakra respectable, un petit lot de techniques. De prime abord Eryu passe pour un simple chuunin avec un talon d'achille assez marqué, en effet ses capacités sont loin d'exceller sans pour autant friser le ridicule. Eryu apparaît comme le ninja moyen classique, loin d'être faible mais à des lieux de la véritable puissance des Juunins et autres Kages. Alors pourquoi dans sa faiblesse relative inspirait-il une telle crainte au vieillard et une telle suspicion à son compagnon, Kayin. Je vous l'ai dit. Certes c'est un vieillard ne pouvant se permettre de se mouvoir tant son corps est faible et fut brisé, certes sa quantité de chakra est des plus banales, certes il semble ne connaître que les bases de l'art shinobi... certes il est faible... et pourtant il représente un danger, il représentait un danger pour Kayin et son vieillard.

    Eryu s'avança lentement, esquissant avec difficulté chacun de ses pas comme si le peintre du monde n'osait faire avancer son pinceau.

    Eryu... Je suis Eryu de ce que je m'en souviens...
    Oui, cet homme était dangereux...


    Ne jamais se fier aux apparences. Je vous l'ai dit. Apparentement il est faible. Et pourtant, et pourtant. La monde d'aujourd'hui ne peut plus que quantifier les choses et en oublie la qualité. Mettre un chiffre sur la force musculaire, spirituelles, chakrasitque est une chose, lui donner une qualité en est une autre. A quoi bon deux cents blocs de charbons s'ils ne peuvent produire une femme bleutée ?

    Oui, Eryu était dangereux...

    Que faites-vous en ces lieux désolés, depuis les larmes du damné ? Qu'est-ce que cette vérité ?



Code:
Il est possible qu'il y ait quelques fautes j'ai pas vraiment pu relire attentivement...

_________________

"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so" ~
~ Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shirinne Kayin
Fondateur
Vagabond érudit

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points de missions: 1
Affinités élémentaires: Fuuton
Village d'origine: Kami no Satô

MessageSujet: Re: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   Ven 19 Mar - 0:11

Shirinne Eishi,
Ecrivain érudit.

    L’homme nous répondit d’une voix assez bizarre, il nous dit son prénom, Eryu… Eryu… Cela ne me disait rien. Mais il nous dit cela comme quelqu’un de dérangé de sa tête, comme s’il avait perdu sa mémoire. Le mystère qui planait sur cette personne me mettait de plus en plus mal à l’aise alors que Kayin lui n’en avait point peur, il était calme et serein comme d’habitude. Etait-il aveuglé par son pouvoir à tel point qui ne voyait pas le mystère dans l’âme de ce ninja ? Non, ce n’est pas possible, Kayin est sûrement meilleur que moi pour pressentir ce genre de choses. Je suis certain qu’il avait percé le secret d’Eryu, un secret enfui dans le fond de son cœur. C’est alors que l’homme nous demanda ce que nous faisions sur cette route, il ajouta des mots peu accueillants de ces lieux. Pourtant ce lieu est l’un des plus beaux que j’ai vu dans ma vie, la province des glaces est une région du monde qu’il ne faut pas rater car elle vaut le détour comme on le dit familièrement. Après tout, je peux me le permettre, cela fait un moment que vous lisez mes récits. Je tournai ma tête en direction de Kayin en fixant ses lèvres, qu’allait-il répondre à cette homme fou ? C’est alors qu’enfin il dit :

    « Je pense que nous soyons pas assez intime pour que je puisse vous révéler la raison de mon passage au sein de la province des glaces et c’est pour ça que je ne vous retournerai pas la question. »

    C’était une réponse très réfléchie de sa part, je reconnaissais bien là Kayin, ne révélant jamais ses attentions, moi-même ne connaissant pas tous ses objectifs et ne sachant pas ce qu’il se passe dans son esprit. Je peux être sûr d’une chose, c’est que Kayin est une personne du bien car sinon il serait incapable d’utiliser les techniques de la famille Shirinne. Pourquoi ? Tout simplement parce que les anciens de la famille imposent un sceau aux jeunes de la famille avant de leur enseigner les différents enseignements des Shirinnes. Ce sceau évalue la bonté de la personne et si cette bonté vient à se transformer en un sentiment du mal, les enseignements de la famille Shirinne serait effacé de la mémoire du jeune en question. Une technique qui permet donc de ne pas délivrer les secrets de la famille au Mal. Mais bon, traite de bavardage, revenons à notre situation. Kayin continua sa phrase, il n’avait donc pas fini, il dit :

    « Nous nous apprêtions à faire une pause pour se revigorer, voudriez-vous vous joindre à nous ? Nous pourrions faire plus ample connaissance. »

    Il avança vers le ninja et il posa sa main sur son épaule gauche comme un signe amical puis il s’avança vers un arbre où nous pourrions manger tranquillement …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snc-rpg.forum2jeux.com


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De la poésie ? Ou un espoir de survie ? [Pv : Kayin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Chi : Naruto's Inheritance :: Terre des dieux :: Provinces annexées :: Province des glaces-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit