...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The story of Marilou Sukêru [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Sukêru Marilou
Chuunin de Kiri
Ninja de classe moyenne.

Féminin Messages : 2
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Hyôton / Suiton
Village d'origine: Île de Sunêku

MessageSujet: The story of Marilou Sukêru [Terminer]   Sam 6 Mar - 4:35

(°~ A pirate's story... The story of Marilou Sukêru ~°)



~Le thême :: Smells Like Teen Spirit - Nirvana~
Spoiler:
 

(- Information Générale -)
    (- Nom : Sukêru
    (- Prénom : Marilou
    (- Surnom : Loulou
    (- Sexe : Féminin
    (- Âge : 18 ans
    (- Taille : 5'6''
    (- Poids : 121 lbs.

    (- Grade : Mizu-Genin ou Mizu-Chûnin
    (- Village d'origine : L'île de Sunêku

    (- Nindô : Marilou s'est fixé un lot de but, mais le plus important est de se vengé de Sabima Kurotaki, mais aussi de retourner avec sa faction et ainsi rendre l'honneur de sa famille dans le Sunêku Yajirushi.



(- Physionomie -)


    (- Comme vous l'avez probablement déjà remarqué, je suis une fille! Et pas n'importe qu'elle fille qu'on peut apercevoir sur les mers ou sur la terre ferme. Je suis la fille du Chef Edward Sukêru et de sa magnifique femme Marianne Divina. De ce fait, j'ai, par hérédité, un beau physique. Commençons par le haut. Ma chevelure est de couleur soleil à l'exception d'une mèche dans mon toupet qui se colorise d'un rouge flamboyant, longue et raide. Généralement, je les rattache à l'arrière de ma tête sauf mon toupet et la fameuse couette rouge. Mon toupet retombe alors sur mon visage, côté gauche. Par dessus cette crinière blonde, un bandeau noir avec des écailles, un serpent et une flèche dessiné dessus y est attaché, ne laissant que ma queue de cheval et mes couettes libres et visible. Plus bas, dans mon visage, deux yeux bleu y sont placé. Le reste de mon visage est des plus normal, mais très féminin. -)

    (- Mon corps maintenant. Je suis svelte, pas très grande et très séduisante. À 18 ans, mes formes sont bien formés. Une poitrine moyenne et des hanches bien visible, rien de superflus, mais pas non plus inexistant! Ma musculature n'est guère très imposante, malgré tout l'entrainement que j'ai fais. Sur mon bras gauche, en bas de l'épaule, un serpent noir est est dessiné : C'est le tatouage à al fois de la faction et de ma famille. Notez qu'il n'est pas toujours là d'un membre de la famille à l'autre! -)

    (- Côté vestimentaire, je porte généralement une camisole barré noir et gris pâle à l'horizontale et une longue jupe noire avec la coupe du bas asymétrique qui vont avec des bas de nylons gris. À mon avant bras droit, un nombre incalculable de bracelet à stode de style varié y sont attaché. À mes pieds, une paire de sandale de style ''excursion'' s'y retrouve, mais la plupart du temps, je suis nu pied. En dessous de tout, je porte toujours un bikini, au cas où je dois me trempée un peu, ou bien si je meure de chaud sous se soleil de plomb. -)

    (Ceci est la véritable description de Marilou, personnage tiré de mon roman Pirate's Faction, Ino Yamanaka n'est qu'un modèle.)


(- Psychologie -)


    (- J'ai longtemps été une fillette tranquille, silencieuse et refermée sur moi-même, ignorant absolument tout de moi. Je ne comprenais pas pourquoi les autres étaient si déplaisant, froid et insultant. Je ne leur avais rien fait, mais c'était là le problème. N'étant que moi, je causais un trouble. Mon statut et mon pouvoir créait jalousie et envi. Mais c'est à 8 ans, pleurant toute seule dans un coin de la cours de l'école de piraterie, qu'une fille vint m'ouvrir les yeux. Elle s'appelait Sabima et elle deviendra par après ma meilleure amie. Lorsqu'elle me raconta très nettement pourquoi les autres étaient ainsi avec moi, je devins celle que j'étais réellement. -)

    (- Je fus alors la vrai Marilou. Joviale et sympathique, c'était mes deux grandes qualité en terme de relation. Je suis aussi provocante, agaçante et taquineuse. J'éprouvais une certain désire à attirer l'attention pour si peu. Autant les gars que les filles, j'usais de la jalousie à mon avantage. Je me faisais du plaisir! Une chipie? Il y avait pire, parce que jamais je ne parlais dans le dos des autres. Cependant, lorsque je me retrouvais seule, celle que j'étais avant refaisait surface, tranquille et silencieuse. Quand mon père me demandait de faire des petits boulot ou d'aller m'entraîner, que j'aime ou non, j'étais très minutieuse, précise et aussi perfectionniste, mais faut dire aussi que je pouvais me contenter de ce qui était satisfaisant. -)

    (- Si je me sentais provoquée ou menacée, la vrai nature des Sukêru prenait place dans ma tête et je devenais capable d,une grande violence. Si on osait m'agacée à propos de ma mèche rouge, c'était un allé simple pour l'infirmerie avec un cas prioritaire. Face à un ennemi, je suis vraiment la représentation parfaite d'une pirateresse : arrogante, manipulatrice et impitoyable. J'étais une excellente voleuse. Ce qui est drôle, c'est que normalement, si tes parents apprennent que tu as volé un truc, c'est la catastrophe, alors qu'ici, chez les pirates, tu étais toujours félicité. Savoir volé était savoir survivre. J'ai toujours eu l'instinct de survie! Et tout ça, je le dois à mon père, l'homme qui a su ''m'éduquer'' convenablement au mode de vie des pirates. J'ai aussi hérité de la manie de mon père : lancé des défis illogique sous menace de ridiculiser celui qui ne le relève pas ce dernier. Ça ma valu le titre de celle qui ne faut pas dérangé quand c'est pas le temps de le faire! -)

    (- Contrairement à la plupart des pirates, j'ai toujours été capable d'une grande fidélité. On peut me faire confiance et se fier sur moi. Malgré que ce soit rare de voir des gens malhonnêtes dans notre faction, moi c'était très visible. J'ai pas d'égoïsme et j'aime rendre service aux autres... À condition qu'il me remercie équitablement. Je suis même prête à prendre la défense de quelqu'un qui est dans une situation défavorable, représentant un peu l'autorité, mon influence pouvait servir à d'autre personne qu'à moi. J'abuse pas de se que je possède. C'est bien pourquoi on m'apprécie beaucoup dans toute l'île et dans toute la faction. -)


(- L'histoire d'une pirateresse! -)


    Chapitre 1 : La jeunesse de la blondinette

    (- C'est en un beau matin ensoleillé d'avril que je vis le jour. Moi, Marilou Sukêru, fille unique d'Edward Sukêru et de Marianne Divina, je suis née là. Mais, je suis pas née n'importe où! Je suis née fille d'un chef d,une grande faction de Pirate des mers du sud. Heureusement pour moi, j'étais pas née avec n'importe quelle bande de pirate! Edward, mon père, était non seulement un seigneur de la mer accompagné de sa magnifique femme, mais aussi le descendant du clan Sukêru. Mon clan, originaire du pays de l'eau, avait le don de maîtriser la glace, ou bien le Hyôton. J'étais chanceuse! En plus, ma mère, Marianne, était de la descendance d'une famille de forgeron spécialisé dans les armes capables d'avoir des propriétés élémentaires liée avec le chakra son utilisateur. Pour compléter le tout, ma famille était à la tête de la faction de pirate la plus pacifiste! Quelle chance, n'est-ce pas? -)

    (- Maintenant que vous connaissez un peu les circonstances de ma naissance, décrivons alors le reste! Dès l'âge de 4 ans, mon père m'initia à la vie des pirates et à notre art héréditaire. Il ne voulait pas que sa fille soit mauvaise à l'académie de piraterie de la faction du Sunêku Yajirushi. Mais surtout, il voulait que je puisse avoir tout les chance de survivre à toute les épreuves qui m'attendait. À 6 ans, je commença mes apprentissages à l'école de piraterie de l'île de Sunêku, l'île où je vivais depuis toujours. J'étais déjà en avance sur tout le monde. Mon statut en fit plusieurs jaloux alors que moi-même j'ignorais l'importance de je représentais dans ma communauté de bandit des mers. Les autres ne me l'ont pas laissé facile et mes deux premières années ne furent pas de tout repos. Ce n'est qu'à 8 ans que je fus en mesure voir mon importance alors que ma futur meilleure amie m'ouvrit les yeux. Elle s'appelait Sabima Kurotaki, membre de la deuxième famille la plus importante dans la faction. -)

    (- Sachant qui j'étais, je fis ma place et une de ces places qui en prend beaucoup. Je devins la boss des jeunes du village pirate! Je n'avais pas le statut de dictatrice, mais de celle qui avait toujours le dernier mot! Là j'étais vraiment moi-même. À 10 ans, ma mère me donna ma lame personnelle, ou mon katana si vous préférez. Elle s'appelait Kenyuki. -)



    (- Cette lame m'était propre et seulement à moi. Personne ne peut se servir des capacités qu'elle a! Enfin, je pouvais apprendre à me battre comme mon père le faisais! Les deux années qui s'en suivirent ne furent pas perdu alors que je brandissais régulièrement ma lame dans les terrains d'entraînements. Je devais être forte pour mon examen de Matelot (Équivalent à Genin). Avec cette promotion, je pourrais aller avec mon père en mer et être réellement une pirate! Mais, lorsque le moment fut arrivé, l'échec fut aussi. Mais, ça m'a permis d'être plus forte encore. J'avais prise du retard, mais ce n'était point grave! L'année suivante, je fus gradé Matelot et placé directement sur le navire du chef. Heureusement pour moi, Sabima y était aussi. Enfin, mes rêves d'excursion en mer allait se réaliser! -)

    (- Ma vie sur ''La Faux des Vents'' me plaisait beaucoup. J'avais aucun Lieutenant (Équivalent à Jônin) qui devait faire ma formation, j'avais juste ma famille! Tout se passait bien, quelque tempête par-ci, qu'elle affrontement par-là... Mais pour rattraper mon retard, à 14 ans, je passa mon examen de Pirate (Équivalent à Chûnin) alors qu'on doit avoir 16 ans minimum pour avoir cette promotion. J'étais une dite prodige et la fierté de toute la faction, mais aussi particulièrement de mon père et de ma mère. J'étais promise à devenir une Élite (Équivalent à ANBU) et ainsi à rejoindre l'une des divisions d'opération. Cependant, les nouvelles vont vite à travers les factions des pirates... -)

    (- Depuis que j'étais toute petite, Edward travaillait sur un projet vraiment spécial. Un truc du jamais vu. Ce n'est que lorsque je fêtais mes 10 ans que ses travaux ont aboutis à quelque chose. Son grand projet était de créer un être artificiel polyvalent dans un grand lot de domaine. Le 20 avril 3397 du calendrier Pirate, je fêtais mes 10 ans et une créature de métal pris vie. -)



    (- Il s'appelait ''Quad''. Edward avait enfin achevé la tête de ce qui devait être une machine quadrupède de 7'5'' debout. Mine de rien, le drone de mon père est entièrement autonome et dispose d'une pleine personnalité. C'est devenu mon grand compagnon dès l'instant qu'il est ''né''. C'était comme mon frère si on veut. Mais malheureusement, cette merveille de l'avancée technologique aussi incroyable soit-elle attira l'envi des autres factions. Maintenant, le Sunêku Yajirushi disposait d'une futur puissante pirateresse et peut-être de la création du siècle, tout pour s'attirer des ennuis... Des ennuis assez amusant aussi ironique soit-il! -)


    Chapitre 2 : L'ennemis et l'amant

    (- C'est dans une matinée paisible d'été qu'il entra dans ma vie. Nous étions amarrés au port d'une petite île commerçante offrant du matériel intéressant pour les travaux de mon père, mais aussi une excellente qualité de vivre, et ce, en grande quantité. Pendant que les hommes du navire marchandait, que les bonnes nettoyaient le pont et les étages inférieurs et que Sabima explorait l'île, moi et Quad étions sur installé sur la plateforme d'observation au sommet du mat principal. Je me prélassais au soleil et Quad me tenait compagnie. Puis, croyant que je ne l'avais pas remarquer, ce jeune homme de mon âge tenta de me surprendre, mais l'inverse fut. C'était Renji Hasaki, de la faction Hasaki. Sa faction n'était composée que d'une seule famille et elle était spécialisé dans le maniement des armes blanches. Il avait reçu comme ordre de capturer la tête de métal (Quad) et moi aussi si possible. Malheureusement pour lui, ce fut l'inverse! -)

    (- Je fus toute fière de moi lorsque je présenta ma prise à Edward. Mon père savait se montré convaincant, même s'il ne faisait pas de mal à une mouche : Il obligea Renji à rejoindre la faction pendant un an, sinon il allait devenir notre figure de proue. J'étais morte de rire en voyant son expression faciale lorsqu'il reçu la proposition de mon père. À mon grand bonheur, il était devenu mon sous-fifre... Mais notre relation n'était pas des plus tranquilles! Il tentait toujours de s'enfuir du navire, mais, à chaque fois qu'il tentait sa chance, Quad le ramenait sur le bateau. Ce n'est qu'à trois mois qu'il devint tranquille... Et que je mise à l'aimer. -)

    (- Finalement, il ne quitta pas l'équipage de La Faux Des Vents lorsque Ed lui permis de le faire : Il voulait rester avec moi. Ce fut mon premier amour et ce l'est encore. Par-contre, la rivalité entre lui et Sabima percistait encore et encore. Ils se lançait perpétuellement des défis sans bon sens et c'était toujours moi qui devait les ramener à la raison... Ou alors Quad leur faisait peur en sortant une explication fataliste. Finalement, ma vie de pirate me plaisait vraiment... Elle me plus tout aussi longtemps jusqu'à ce qu'il, eux, arrivèrent dans nos eaux...-)


    Chapitre 3 : Un ennemi commun

    (- J'avais alors à ce moment là 16 ans. Nous savions qu'il existait une race étrange de créature intelligente inhumaine qui vivant au-delà de la mer des Mouettes, on les appelait Ghost. Ces créatures ne s'aventurait que rarement dans notre mer et en voir était très mauvais signe. Ils sont encore pire que des pirates! Mais, cette fois, le navire Ghost qui vint vers nous n'était pas commandé par ces êtres abobinables : c'était des humains. Mais c'est humains n'étaient pas normal. Suite à cette rencontre, nous comprîmes deux choses, ils étaient extrêmement coriace et notre navire devait revoir toute sa structure, ayant risqué de peu d'être coulé. -)

    (- Ces humains étaient en faite une création des Ghosts. Ils portaient le nom de Banshee. Ils étaient sept au total et leur objectif était simplement d'exterminer les humains îles par îles, navire par navire. Très rapidement, la nouvelle se rependit et nombreuse furent les alliances entre les factions afin d'arrêter le fléau. Peu importe ce que les pirates de la mer des Mouettes faisaient, aucun n'avait réussi à abimer le navire des Banshees ou encore tué l'un des sept membre de leur équipage. Il n'avait rien a faire. L'empire pirate tombait en ruine, morceau par morceau et les Ghosts ramassait tout, et ce, grâce à leur Banshees. -)

    (- Dans le Sunêku Yajirushi, la situation se dégradait de plus en plus, les autres membres de la faction considérait que mon père ne s'impliquait pas assez dans le combat contre le fléau. Edward voulait avant tout assurer la protection des membres de sa faction et, surtout, sa famille. Bientôt, mon père m'avoua craindre de perdre le statut de chef, et aussi que la famille perde sa place de famille de tête. Plus rien n'allait chez moi et dans toute la mer. Fort heureusement pour moi, Renji était là pour m'aider à passer à travers tout ça. -)


    Chapitre 4 : Le cadeau du père

    (- 2 ans après l'arrivé des Ghosts, la situation était devenu des plus critiques. Plus de la moitié des terres Pirates étaient tombées au main de l'envahisseur Banshee. Chez nous, la tension n'a cèssée de monter entre ma famille, mon père et le reste de la faction. Notre famille n'était composée que de 12 individu en plus de Renji qui était considéré de la famille maintenant, alors que le reste de la faction est composée de 968 individus... L'injustice était au rendez-vous. Mon père craignait grandement le pire pour nous. Alors, Edward me fit son cadeau comme l'avait fait ma mère avec mon sabre. Il me donna ceci. -)


    (- C'est le Tsume Tebukuro, un gants donnant à l'utilisateur la propriété d'une main armée de griffe. Ce gants avait fait la réputation de mon père, lui permettant d'aller presque partout et offrant de nombreuse possibilité lors d'un combat. Maintenant, c'était à mon tour de l'avoir. Très peu de temps après, la mutinerie eu lieu et mon père fut démis de ses fonctions de chef et la famille perdu tout prestige. Mon père gardait par-contre le statut de capitaine de La Faux Des Vents. C'était terrible! Notre famille était au pouvoir depuis la fondation de la faction et là, tout nous était pris! Mais mon père semblait s'en ficher. Il disait qu'une fois les Banshees éliminer, la faction perdrait le contrôle d'elle-même et que nous allions reprendre notre place... Malheureusement, certain membre de l'équipage n'était pas d'accord avec lui. -)



    Chapitre 5 : La traitresse

    (- De toute les personnes étant dans la faction ou dans l'équipage de La Faux Des Vents, jamais j'aurais crue qu'elle me fasse ça. J'étais sur le bord du pont principal, regardant l'horizon, lorsque ça se passa. Sabima s'approcha de moi, l'air de rien et discuta avec moi de tout et de rien. Puis, elle me fit signe de regarder dans l'eau en disant que Renji était en train de se baigner. Naïve comme je suis, je me pencha davantage pour voir et Sabima me poussa par-dessus bord. Une fois revenu à la surface, je lui lança quelques insultes face à cette mauvaise blague, mais s'en n'était pas une. Elle me dit que la faction en avait marre que nous avions des pouvoirs, les Sukêru, et que tout le monde voulait nous voir disparaître. Je lui dis que Renji n'allait pas laisser faire ça, mais elle me renvoya qu'il avait pas le choix de collaboré, sinon il allait être pendu. -)

    (- Nageant dans la mer, regardant mon navire s'en aller au large, je voulais qu'un requin me mange. J,avais été trahis par tous ceux qui était auparavant mes amis et ma famille. Puis, à ma grande surpris, une chose me sortie de l'eau par-dessous. C'était Quad! Lui, au moins, ne m'avait pas abandonné. Nous étions à quelque kilomètre de la côte du pays de l'eau et il m'expliqua que nous devions nous y rendre si je voulais pas mourir là. Maintenant, me voilà sur la terre de Kiri et livrée à moi-même... Avec un drone. À 18 ans, je suis passée de pirateresse à kunoichi, mais une nouvelle aventure s'ouvre à moi, aussi bien en tirer un max de profit! -)

----------------------------

Tout Droits réservés ©️ Aquae Os production



(- Derrière l'écran -)

    Prénom/Surnom : Yan
    Avez-vous lu le règlements? : En partie... Vais poursuivre plus tard
    Comment avez-vous connu le forum? : Par une connaissance
    Vos disponibilités/horaires : Très très variable, rien de stable, mais je signale mes longues absences ainsi que mes retours.
    Quels points aimeriez-vous voir améliorer sur le forum? : Présentement, je n'en vois pas encore.


Dernière édition par Sukêru Marilou le Lun 8 Mar - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquae-os.forumactif.org/
avatar


Sukêru Marilou
Chuunin de Kiri
Ninja de classe moyenne.

Féminin Messages : 2
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Hyôton / Suiton
Village d'origine: Île de Sunêku

MessageSujet: Re: The story of Marilou Sukêru [Terminer]   Lun 8 Mar - 20:26

Je signale que j'ai terminé. Merci d'avance de vous en occuper!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquae-os.forumactif.org/
avatar


Masayori Eryu
Ermite
Moine Ninja

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Raiton ~ Fuuton
Village d'origine: Mizu no Kuni

MessageSujet: Re: The story of Marilou Sukêru [Terminer]   Lun 8 Mar - 20:47

    Bonjour,

    la présentation me semble en règle. Tu es donc validée.
    Pour ce qui est du rang, nous avons déjà une flopée de Chuunin et le rang de Genin ne me semble pas très approprié. Je te propose donc d'être Junnin, toutefois la présentation n'étant pas toujours représentative du vrai niveau il n'est pas impossible qu'on réalise que ce rang ne te conviens pas... enfin bref, tu as le choix entre Genin et Juunin mais si tu choisis ce dernier il ne sera pas immuable...

    Voila, bon sur ce, bienvenue sur SNC et bon rp !

_________________

"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so" ~
~ Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The story of Marilou Sukêru [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The story of Marilou Sukêru [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Chi : Naruto's Inheritance :: Start :: Registre des personnages :: Présentations validées-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit