...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une commémoration mouvementée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Maître de Jeu
Animateur RP
Masculin Messages : 59
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires:
Village d'origine:

MessageSujet: Une commémoration mouvementée...   Dim 7 Mar - 23:26

    Cela faisait 55 ans... 55 ans, au bout d'une des plus éprouvante et épique titanomachie que le monde n'avait jamais connue, que le Raikage avait unifié les nations sous un étendard de paix et d'entente. 55 longues années. 55 très longues années.

    "Chers amis, il y a de cela 55 ans un des grands du village de Kami, qui autrefois se glorifiait sous le nom de Kumo, a proclamé une paix universelle. Une paix où tous, petit et grand, pourrait vivre... et GRANDIR !!"

    Un véritable hurlement de joie et d'allégresse se fit entendre sur les derniers mots du discours du Shodaime Kamikage. Ce dernier faisait preuve d'un charisme et d'une grâce dans la valse de ses mots. Le caractère surpuissant de ce personnage ainsi que son passé respirant le courage donnait une valeur incommensurable à ses dires. Ses phrases sentencieuses et prosaïques, ponctuées de « hourra » et autres hurlements de liesse, transpiraient la morale de son village. Cet homme était une légende, sa seule présence suffisait à calmer les récentes tensions qui s'étaient réinstaurées entre les villages. Son aura portait ses paroles au delà des frontières de Kami, loin, jusqu'à Konoha, où était inhumé leur chef de file.

    "Cet anniversaire est teinté de noir. Comme vous le constatez, seul nos amis de Kiri ont répondu à l'invitation. Nos compatriote de Konoha... Oui ! Compatriote, car nous sommes les fils d'une seule patrie, le MONDE ! - nouvel hurlement de joie -, je disais... nos compatriotes, ont perdu leur Kage... Un triste jour... Mais à l'heur où ce dernier nous a quitté, nous devons au contraire nous féliciter d'être toujours en vie et de permettre prospérité et gloire à nos deux villages. Deux, car les shinobis aussi héroïques que nobles de Kiri, nous ont rejoins pour fêter l'unification des derniers villages ninjas, dans un monde dévasté... Alors, célébrons ! "

    Un cri, un brouhaha, s'éleva soudainement des centaines de ninjas et civils présents aux rives du lac Kakouto. Les shinobis de Kiri, invités par le Kage, se mêlaient à leurs conjoins de Kami. Alors que pour Konoha la journée était de deuil, à Kami les âmes étaient en fête...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Sokudo Sumeragi
Chuunin de Kiri
Ninja de classe moyenne.

Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 21

Feuille de personnage
Points de missions: 2
Affinités élémentaires: Suiton - Fuuton
Village d'origine: Kiri Gakure no Sato

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Lun 8 Mar - 0:04

C'était un belle journée,oui,une très belle journée même.Surement un signe.En effet,aujourd'hui,une commémoration en signe d'unification et de paix était préparé par le peuple de Kami.Tout le village de Kiri fut convier à ce rassemblement mémorial,mais qui était signa de joie et de fête.Sumeragi revêtit son plus bel habit,afin de prouver sa juste valeur et son affection pour les Anciens.En effet,ses grands-parents avaient dut participer à l'unification des nation.55 ans...oui...55 ans,depuis l'unification.Une réunion avait été organisé à la grande place du village de Kiri pour que tout les villageois partent en groupe.Les personnes plus âgées étaient transportées par des sorte de trains sur la routes.Les Anciens regardaient le ciel,avec admiration,et remerciement,comme un signa des Dieux.Les Anciens étaient très attachés à ces croyances,comme Sumeragi l'était.Le lieu de rendez-vous était le Lac Kakouto,célèbre pour l'une des grandes guerres ninjas,avant l'unification des pays.Quand Kiri fut arrivé au rives du lac,Sumeragi ne vit aucun ninjas de Konoha,peut-être en retard.Les Anciens ne semblaient pas préoccupés par cette absence,peut-être savaient-ils pourquoi.Les villages arrivés,Kami et Kiri,prirent place devant des "gradins" où était le Kamikage,et où le Mizukage le rejoint peut de temps après l'arrivée de Kiri.Le Kamikage se leva de son siège,et commença son discours.

"Chers amis, il y a de cela 55 ans un des grands du village de Kami, qui autrefois se glorifiait sous le nom de Kumo, a proclamé une paix universelle. Une paix où tous, petit et grand, pourrait vivre... et GRANDIR !!"

Un hurlement de joie résonna dans tout les pays ninjas.Le Kamikage leva le poing,en signe de force,puis continua.


"Cet anniversaire est teinté de noir. Comme vous le constatez, seul nos amis de Kiri ont répondu à l'invitation. Nos compatriote de Konoha... Oui ! Compatriote, car nous sommes les fils d'une seule patrie, le MONDE ! - nouvel hurlement de joie -, je disais... nos compatriotes, ont perdu leur Kage... Un triste jour... Mais à l'heur où ce dernier nous a quitté, nous devons au contraire nous féliciter d'être toujours en vie et de permettre prospérité et gloire à nos deux villages. Deux, car les shinobis aussi héroïques que nobles de Kiri, nous ont rejoins pour fêter l'unification des derniers villages ninjas, dans un monde dévasté... Alors, célébrons ! "

C'est là que Sumeragi compris pourquoi Konoha n'était pas présent.Un brouhaha fut entendu jusqu'au entrailles de la terre.Kiri et Kami étaient en fête et en joie,et Konoha en deuil et en désespoir.La véritable fête pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shiryû Jin
Chuunin de Kiri
Ninja de classe moyenne.

Masculin Messages : 10
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires:
Village d'origine:

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Lun 8 Mar - 23:31

Aujourd’hui, jour ensoleillé, inspirant la joie et l’envie. Je venais juste de me lever qu’un homme frappa à ma porte pour m’annoncer qu’un rendez-vous avec le village Kami no Satô allait avoir lieu ce jour même à onze heures. Mais, ce rendez-vous serait en quel honneur ? En plus, nos deux villages n’avaient pas communiqués ensemble depuis belle lurette. C’était ça qui me perturbait dans cette histoire. Mais finalement, sans que je ne m’en doute, l’homme qui était à ma porte me donna plus d’informations, ce qui me soulagea. Enfin, je le remerciai bien gracieusement avant de refermer gentiment la porte et continuer de me préparer afin de me rendre à cette réunion. Je me devais vraiment d’y être, étant un personnage assez connu dans le village de par ma maîtrise du vent. Bref, une fois prêt, je sortis de mon petit appartement et me mit donc en route pour le village de Kami no Satô. Et puis… Avant même que je ne sorte de mon village, je vis qu’un petit groupe de ninjas, incluant le Mizukage, stationnait sur la place principale. Alors, je les rejoins pour partir à leur côté. C’est alors que nous nous rendîmes à la réunion, en marchant d’un pas confiant et joyeux. Effectivement, cette journée allait sûrement être passionnante et surtout inoubliable car nous allions faire la fête ! Bref, au bout de quelque temps, nous arrivâmes dans le village où le Kamikage et ses ninjas nous accueillirent comme des princes si on peut dire. Et ils nous emmenèrent sur la place principale, où la fête allait se passer. Les habitants avaient fait de petites boutiques de souvenirs, de cuisine typique et bien d'autres... De plus, quelques personnes faisaient quelques numéros comme de la jonglerie et des acrobaties. Je devais vraiment avouer qu'ils nous avaient bien accueillis et que la journée allait être vraiment, vraiment bonne. Puis, lorsque nous fûmes tous installés à la grande table où étaient posés plusieurs verres de saké, le Kamikage prit la parole.

Kamikage :" Cet anniversaire est teinté de noir. Comme vous le constatez, seul nos amis de Kiri ont répondu à l'invitation. Nos compatriote de Konoha... Oui ! Compatriote, car nous sommes les fils d'une seule patrie, le MONDE ! - nouvel hurlement de joie -, je disais... nos compatriotes, ont perdu leur Kage... Un triste jour... Mais à l'heur où ce dernier nous a quitté, nous devons au contraire nous féliciter d'être toujours en vie et de permettre prospérité et gloire à nos deux villages. Deux, car les shinobis aussi héroïques que nobles de Kiri, nous ont rejoins pour fêter l'unification des derniers villages ninjas, dans un monde dévasté... Alors, célébrons ! "

Quand il prononça son discours, je l'écoutai attentivement et il nous expliqua d'ailleurs la raison de notre seule présence à cette commémoration. En fait, j'étais plutôt content d'être ici et comme je vis que personne n'osait parler de notre côté, je me levai et prit donc la parole d'un ton simple.

Shiryû : " Tout d'abord, je vous remercie tous de nous avoir invités et accueillis à bras ouverts. Je me présente, Shiryû Jin, Chuunin du village caché de la brûme et spécialiste de l'élément Fuuton. Moi et mes confrères sommes très heureux d'être ici et de fêter cette commémoration à vos cotés. Maintenant, je n'ai plus qu'une chose à dire, à l'Unification ! "

Je haussai un peu plus le ton pour les deux derniers mots en levant mon verre de saké et je parlais, rigolais avec les habitants de Kami no Satô, qui étaient vraiment très sympa. Mais soudain, pendant que je m'amusais, j'entendis une voix, assez grave et bizarre qui me disais un seul mot.

Voix : " Shiryû ... "

Mais, d'où pouvait provenir cette voix si étrange ? Je regardai autour de moi pour voir si ce n'était pas quelqu'un de mon entourage qui m'appelait, mais apparemment non. Finalement, je finis donc par ne plus penser à ça pour l'instant et continuer de profiter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Sasurai Juri
Genin de Kami
Ninja en formation.

Féminin Messages : 74
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Points de missions: 1
Affinités élémentaires: Raiton
Village d'origine: Kami Gakure no Sato

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Mar 9 Mar - 23:34

    Commémoration
    « Le plus grand et le plus important jour pour Kami qui prenait jour ! »

    Le jour se levait, on voyait les beaux rayons du soleil éclaboussait Kami. Un festin d’une beauté royale, des rayons qui faisaient émaner une bonne et joyeuse journée. On sentait dans l’air une attente, mais quelle attente. Dans le ciel, les nuages étaient distants, même si au-dessous du village on voyait une sorte brume. Cela faisait comme si, Kami volait dans les airs, se déplaçant en faisant voir une sorte de puissance. Beaucoup de personnes se trouvaient à la fenêtre de leur maison. Juri était comme ces autres personnes, qui regardaient à la fenêtre. Le visage rayonnant mais assez ficher, c’était normale, elle regardait ce paysage avec admiration. Sa bouche qui était un peu ouverte faisait voir son bonheur de vivre dans ce paysage où la beauté éblouit chaque début de matinée.

    Tout d’un coup, les yeux de Juri se dirigèrent vers la porte de l’entrée de son appartement, elle avait entendu des bruits de pas puis des coups sur la porte. Elle marcha d’une vive allure en direction des coups, d’une main elle attrapa la poignée et l’ouvrit pas entier. Elle vit devant elle, un jeune homme d’une quinzaine d’année, ça devait être un Chuunin ou même un Genin mais son allure ressemblait plus à un Chunnin. Son regard se posa sur moi, un peu étonné de me voir encore pas prête, il me dit d’une voix assez amicale :

    « Juri Sasurai, rappelez-vous qu’en fin de matinée, il y a la commémoration de paix universelle où la formation de Kami. Même s’il est encore très tôt, nous devons êtres avant tout le monde au Lac Kakouto. Soyez à l’heure, jeune Genin ! »


    Elle émit un mouvement de tête comme pour dire « Ok, j’y serais », avant de le voir monter dans les escaliers pour prévenir autres de ses camarades. Elle se mit à courir en direction de sa salle de bain pour se préparer de cette commémoration important pour elle et pour le pays surtout qu’il y aura des ninjas du village caché de la brume « Kiri no Satô ». Après des minutes de préparation, elle ressortit de la salle de bain, avec un regard assez content qui cachait son angoisse d’être au milieu de plein de monde. Elle qui était habitué à la solitude, aujourd’hui elle devra affronter une foule qui fêtera cette paix.

    Sur la route du lieu de cette commémoration, elle croisa certains Genin, Chuunin et Juunin de Kami, elle leur fit à chaque fois un petit salut par politesse et respect. Juri essayait de dissimuler son angoisse et à faire voir une image heureuse et pressée de fêter cette paix. Sa démarche assez rapide et assez tranquille, elle arriva bientôt. Derrière elle, il y avait d’autres ninjas, villageois et d’autres. Elle avait aperçu quelques uns qui venaient de Kiri, elle les observait en essayant de bien se rappeler d’eux pour savoir les différencier d’autres ninjas. Bien sûr cela se faisait discrètement, puis bientôt elle ne put continuer car elle se retrouva au milieu de la foule assez excitée et bruyante. La jeune Genin faisait tout son possible pour dissimuler son dégoût pour tous ses gens trop bruyants et stupides. Mais elle les comprenait d’un côté, c’était une grande fête et quelques choses de très importants pour Kami, car c’est la commémoration de sa création si on peut dire.

    D’un coup, un homme assez vieux était plus en hauteur que les autres, il ressemblait à une créature irréelle qu’on pourrait surnommer un « Dieu ». Dés qu’elle l’avait vu, elle avait murmuré « Shodaime Kamikage ». Puis il éleva sa voix avec charisme et élégance :

    "Chers amis, il y a de cela 55 ans un des grands du village de Kami, qui autrefois se glorifiait sous le nom de Kumo, a proclamé une paix universelle. Une paix où tous, petit et grand, pourrait vivre... et GRANDIR !!"


    Un hurlement de joie se fit entendre autour de Juri, elle les imita pour pas qu’on la dévisage. Elle entendait des « Hourra » et d’autres qui disait que du bien de son discours et de Kami. Puis cet homme qui était légendaire pour son peuple, continua son discours :

    "Cet anniversaire est teinté de noir. Comme vous le constatez, seuls nos amis de Kiri ont répondu à l'invitation. Nos compatriotes de Konoha... Oui ! Compatriote, car nous sommes les fils d'une seule patrie, le MONDE ! - nouvel hurlement de joie -, je disais... nos compatriotes, ont perdu leur Kage... Un triste jour... Mais à l'heure où ce dernier nous a quitté, nous devons au contraire nous féliciter d'être toujours en vie et de permettre prospérité et gloire à nos deux villages. Deux, car les shinobis aussi héroïques que nobles de Kiri, nous ont rejoins pour fêter l'unification des derniers villages ninjas, dans un monde dévasté... Alors, célébrons ! "


    C’est vrai, qu’elle n’avait pas aperçu des shinobis de Konoha. Elle comprenait, pour eux c’était un triste jour, la perte de leur Kage alors que nous, on fêtait joyeusement et en compagnie de Kiri cette anniversaire. Autour d’elle, ce n’était que « Brouhaha ». Mais d’un coup, un ninja de Kiri, se leva et prit parole :

    " Tout d'abord, je vous remercie tous de nous avoir invités et accueillis à bras ouverts. Je me présente, Shiryû Jin, Chuunin du village caché de la brume et spécialiste de l'élément Fuuton. Moi et mes confrères sommes très heureux d'être ici et de fêter cette commémoration à vos cotés. Maintenant, je n'ai plus qu'une chose à dire, à l'Unification ! "


    La jeune Genin de Kami essaya de repérer ce Juunin, elle le repéra avec difficulté et le regarda. On pouvait voir qu’il était très amical avec ceux de Kami et qu’il était vraiment heureux d’être là. Juri se sentait un peu l’intruse de cet anniversaire, oui, elle n’était pas très envieuse de venir et de se retrouver autour de ce monde, alors que les invités avaient le sourire et profiter de cette paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Shirinne Kayin
Fondateur
Vagabond érudit

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points de missions: 1
Affinités élémentaires: Fuuton
Village d'origine: Kami no Satô

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Mer 10 Mar - 0:18

Shirinne Eishi,
Ecrivain érudit.

    Nous nous rendîmes, moi et Kayin, vers le lac Kakouto, un lieu bien connu de Kayin qui a passé sa plus tendre enfance près de ce lac. Il s’entrainait durement auprès de ce lac, d’ailleurs, même les yeux fermés il reconnaitrait cet endroit, rien que par son odeur, une odeur de soufre très dissociable de l’air ou encore de l’eau. Pourquoi nous rendre là-bas alors que nous ne devions pas se montrer à Kami tant que le Shodaime Kamikage nous convoquerait ? Tout simplement parce que Kayin devait se recueillir sur le côté ouest du mont Rakuraï, mais pour cela nous devions passer par le lac Kakouto. De plus, nous avions entendu dire qu’une cérémonie très importante aurait lieu ce même jour, une cérémonie d’anniversaire, l’anniversaire de l’unification du monde et de la paix universelle comme on l’appelait. Kayin voulait à tout prix s’y rendre, il voulait écouter le discours du Kamikage, il savait que ses paroles le transperceraient de toute part et il pourra s’entraîner avec une détermination inébranlable.

    Nous n’arrivâmes pas en retard, nous avions arrivé juste à temps pour écouter le discours, pourtant le Kamikage n’était pas encore présent. Beaucoup de ninjas étaient présent, des ninjas de la province de l’effroi, les ninjas de Kiri. Des ninjas qui sont maîtres dans l’art de l’assassinat depuis des lustres. D’ailleurs, si mes souvenirs sont bons, la Mizukage actuelle est aussi belle et aussi puissante que l’était sa mère. Il y avait bien sûr les ninjas de la terre des dieux, les ninjas de Kami. Des ninjas aux grands caractères et à la détermination incroyable, une rage de vaincre sans égale. Pourtant il manquait bel et bien quelqu’un. Les ninjas de l’étendue forestière, les ninjas de Konoha. Il n’était point présent, cela était étonnant mais il devait y avoir une raison logique à cela. Nous étions placés à environ 500 mètres des autres ninjas, en hauteur comme ça nous pouvions observer tout ce qu’il se passe. Kayin posa son épaule contre un arbre, il affichait un sourire que je n’avais guère vu depuis longtemps, il était heureux d’être revenu sur ses terres, les terres de sa jeunesse. C’est alors que le Shodaime Kamikage apparut en haut d’une estrade assez grande, il marchait avec une telle puissance et un tel charisme et que les ninjas des deux provinces restaient bouche-bé, c’est alors que je dis doucement : « Il en fait toujours trop ! ». Kayin me regarda et il éclata en rire, il connaissait ma relation avec le Kamikage ainsi que ma rivalité avec ce dernier. C’est alors qu’enfin le Kamikage commença son discours.

    «Chers amis, il y a de cela 55 ans un des grands du village de Kami, qui autrefois se glorifiait sous le nom de Kumo, a proclamé une paix universelle. Une paix où tous, petit et grand, pourrait vivre... et GRANDIR !! »

    Des hurlements s’échappèrent de la foule en délire, cela faisait penser à des hurlements de guerre pourtant ceux-ci étaient de joie. Kayin fixait le Kamikage, je le voyais frissonner, il est vrai que le Kamikage était surement le seul à pouvoir faire réagir Kayin à l’époque. J’ai grandi avec Kaïto et voilà que maintenant il était devenu une véritable légende à travers le monde des ninjas, malgré son vieil âge, il n’a rien perdu de sa fabuleuse puissance. La puissance de ces paroles était si profonde que même les Dieux respectaient cet homme et cela me rendait fou mais heureux également. Il n’était pas le Leader du monde pour rien après tout, il continua son discours et tout le monde se calma dès qu’il eut prononcé la première syllabe :

    «Cet anniversaire est teinté de noir. Comme vous le constatez, seuls nos amis de Kiri ont répondu à l'invitation. Notre compatriote de Konoha... Oui ! Compatriote, car nous sommes les fils d'une seule patrie, le MONDE ! - nouvel hurlement de joie -, je disais... nos compatriotes, ont perdu leur Kage... Un triste jour... Mais à l'heure où ce dernier nous a quittés, nous devons au contraire nous féliciter d'être toujours en vie et de permettre prospérité et gloire à nos deux villages. Deux, car les shinobis aussi héroïques que nobles de Kiri, nous ont rejoints pour fêter l'unification des derniers villages ninjas, dans un monde dévasté... Alors, célébrons ! »

    Je comprenais à présent pourquoi les ninjas de Konoha n’étaient guère présents, Shikamaru le grand était tombé. Je n’avais même pas assisté à son enterrement, cela m’attrista un peu. Mais je sais qu’il ne m’en voudrait pas, il n’était point ce genre de personne et puis mon heure viendrait prochainement et je le rejoindrais. Les hurlements s’élevèrent encore une fois de la foule mais cette fois, ils étaient encore plus puissants que les précédents. Le bruit de ces hurlements dépassa de loin les frontières de la terre des dieux pour atteindre les portes de Konoha, c’était certain. Kayin semblait exciter à présent, il n’avait qu’une envie, allé s’entraîner pour arriver devant le Kamikage l’air fier de son évolution. Pourtant je peux vous le certifier, celui-ci avait bel et bien évolué depuis son départ de Kami. C’est alors qu’il posa sa main sur mon épaule et il me fit un signe de la tête pour me dire qu’on y allait. Nous disparûmes alors sous le ciel éclairé de Kami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snc-rpg.forum2jeux.com
avatar


Obake Kotori
Fondateur - Scénariste
Jounin | Gardien de Kami

Masculin Messages : 126
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Suiton
Village d'origine: Kami Gakure no Sato

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Mer 10 Mar - 2:04

    Il faisait beau et chaud. Le soleil bénissait et caressait les habitants de la région comme il ne l’avait pas fait depuis très longtemps. Pour accompagner cette douche chaleur, le vent, rafraichit par l’air froid des montagnes, soufflait paisiblement sur les environs du lac Kakouto. Ce lac avait été creusé par l’impact d’un météore il y a de cela des milliers d’années et encore de nos jours, les chercheurs essaient de trouver les secrets que garde précieusement ce lac à l’eau sombre et trouble. Par cette belle journée, la première ombre divine, Arashi Kaïto, avait convoqué tous les shinobis du monde à se rassembler afin de commémorer l’alliance qui avait été signé il y a cinquante-cinq années. Cinquante-cinq ans… « Déjà! » se disaient plusieurs. Voilà presque soixante ans que la guerre était terminée, soixante ans que Juubi avait stoppé son carnage, soixante ans que les nations étaient unies et en paix. Aujourd’hui était un jour de célébration et de commémoration pour la plupart des habitants du monde. Ces six dernières décennies avaient été le symbole de la reconstruction, de l’espoir et de la paix pour tous. Si le Shodaime Kamikage avait annoncé cet évènement, c’était pour rappeler à tous et à toutes, le chemin qu’ils avaient parcouru depuis la fin de la quatrième grande guerre. Presque tout le monde s’entendait pour dire que cette alliance avait permis de créer un mode meilleur, dans lequel plus personne ne vivait dans la crainte ou la misère. Cependant, d’autres, comme Kotori et sa bande, voyaient cette journée davantage d’un mauvais œil. Sa petite clique et lui faisait partis de ceux qui croyaient que l’alliance des nations avaient fragilisé le monde à un point tel que tous les villages s’étaient affaiblis avec le temps et que si une nouvelle menace venait à émerger, le monde ne s’en tirerait pas avec autant de chance que lors de la guerre contre le démon originel et la lune rouge. Lorsque le Kamikage l’avait chargé lui, plutôt que n’importe quel autre Gardien, de s’occuper de la sécurité de l’évènement, Kotori aurait voulut exploser, crier, mais il s’était retenu par respect pour son mentor. Le vieil homme avait fait exprès de le sélectionner lui alors qu’il savait pertinemment qu’il n’avait rien à faire de cet évènement. Kotori se rappelait encore de l’instant où on lui avait annoncé cette nouvelle, il pouvait encore voir dans son esprit les images de cet instant…C’était il y a quelques semaines, un messager était venu à sa rencontre au petit matin dans son appartement avec une missive importante de la part du chef du village. Pensant devoir remplir une quelconque mission de grande importance, le Juunin s’était rendu avec hâte dans le bureau de son supérieur. Quelques « toc, toc » à la porte de son bureau suffirent pour qu’une voix grave et séduisante l’invite à entrer.

« Vous avez demandé à me voir Shodaime-sama? »

« Arrête-moi ces balivernes, tu sais très bien que tu n’as pas besoin de tout ce protocole pour me parler…Je te connais depuis que tu es haut comme trois pommes, tu es pratiquement comme le fils que je n’ai jamais eu. »
dit-il avec un grand sourire trouant la barbe d’un blanc immaculé.

« Alors, qu’est-ce que je peux faire pour vous Kaïto? »

« La semaine prochaine se tiendra un grand évènement à Kami. Tous les ninjas du monde seront invités à se rassembler au village pour célébrer le cinquante-cinquième anniversaire de l’alliance. J’aimerais que tu sois celui en charge de la sécurité. »

« Pourquoi moi? Vous savez très bien que je n’ai jamais cru en cette alliance. Ne pouvez-vous pas choisir un autre Gardien pour me remplacer? »

« J’y ai murement réfléchi, mais c’est toi que je veux voir là-bas. »

« Mais à quoi bon défendre quelque chose en quoi nous ne croyons pas, en quoi nous n’avons aucune foi? Je sais que cet évènement est important pour vous et les autres, mais moi je n’y crois pas. »

« Tu iras quand même, fin de la discussion. »
avait-il rétorqué en haussant la voix, comme on le faisait face à de jeunes enfants turbulents. « Ne dénigre pas cette évènement avant même d’y avoir assisté. Tu pourrais être surpris par tout ce que tu y trouveras… »
    Lorsqu’il était sorti de ses pensés, le Shodaime avait déjà terminé son beau discourt d’espoir. Tout autour de lui, les gens applaudissaient, criaient haut et fort leur bonheur et leur jouissance…Comme s’était pathétique. Tout n’était qu’une question de temps, un jour viendrait où l’alliance flancherait et où le monde sombrerait à nouveau dans le chaos. Les ninjas de Kiri étaient présents à l’évènement, mais Kotori savait très bien que ce n’était que pour les apparences et pour garder la face. Si leur village n’avait pas été réduit en miette avec leur pays tout entier, jamais la précédente Mizukage n’aurait accepté de signer un tel pacte avec les autres nations, cela allait à l’encontre de tout ce que le village de la brume avait toujours été. Même s’il ne pouvait pas être certain de ce qu’il avançait, le Juunin était persuadé que si un village venait à briser l’alliance, se serait Kiri. L’air maussade de Kotori trahissait ses pensés. Alors que tous les autres se réjouissaient, son expression restait complètement neutre et la lueur dans ses yeux reflétait un ennui total. En retrait des autres, il faisait sa ronde de garde tout autour de l’aire de célébration. Tous ses sens en alerte, il scrutait la foule du regard de sa position surélevée à la recherche du moindre mouvement suspect. Une fois de tant à autre, il activait son Roken’ qui lui donnait les capacités d’un véritable senseur à chakra. Bien qu’il était difficile de l’utiliser en présence d’une foule de shinobis aussi importante, Kotori était passé maître dans l’utilisation de cette capacité. Dans son esprit, il pouvait facilement visualiser toutes les sources de chakra présentes dans les environs, sur une distance extrêmement grande. À l’intérieur de sa tête, chaque personne était représentée par une petite tâche bleutée dont l’intensité lumineuse représentait la quantité de chakra. Si une seule de ses personnes avait tenté d’utiliser une technique, même la plus insignifiante qui soit, Kotori l’aurait perçu immédiatement. Cependant, sa technique était brouillée par l’abondance de chakra. Il y avait tellement de shinobis rassemblé au même endroit qu’une certaine interférence se créait entre toutes les masses ponctuelles qu’il observait dans son esprit. C’est en percevant ainsi la foule dans son esprit que le Gardien comprit ce que le Kamikage avait voulut dire par le fait qu’il pourrait être surpris. Soudainement, une nouvelle masse apparut à l’écart du rassemblement, une source de chakra très importante, plus garde que toutes les autres à l’exception de la sienne qui était semblable et de celle du Shodaime qui était plus grande. Qui plus est, Kotori avait déjà perçu cette source auparavant, s’était celle d’un vieil ami…Le shinobi se mit à courir frénétiquement à travers la foule, bousculant tout le monde sur son passage. En ce moment, il n’avait rien à faire de la discrétion et de la patience qu’il prônait habituellement. Il recherchait cette personne depuis longtemps et il n’allait pas la laisser s’échapper aujourd’hui, surtout pas. Malheureusement, la foule était dense et y progresser était très difficile. Comme l’inconnu était à l’opposé de sa position initiale, Kotori émergea trop tard de la foule de l’autre côté…Il était déjà parti…En colère, le Juunin serra des poings et poussa un énorme jurons. Il se retourna, contempla la foule un instant et soupira…Il n’avait aucune envi d’y retourner.

« Pathétique… » murmura-t-il.

_________________
Italique = flashback, Gras = parole, Normal = narration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ôsaku Momo
Chuunin de Kami
Ninja de classe moyenne.

Féminin Messages : 18
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Points de missions: 0
Affinités élémentaires: Suiton
Village d'origine: Kamigakure no Satô

MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   Ven 12 Mar - 15:54

Momo s'était levée avant l'aube, comme à son habitude. Aujourd'hui allait être commémoré l'alliance la paix universelle. La Chuunin approuvait plus que tout ce genre de manifestation. Bien qu'elle soit consciente que la paix universelle était plus utopique qu'autre chose, Momo ne pouvait s'empêcher d'y croire. Après un solide petit déjeuner, elle enfila un jogging, noua son bandeau de soie autour de ses yeux et sortit courir. Une fois rentrée, elle prit une douche glacée et se décida à choisir sa tenue pour la journée. Le soleil se levait paresseusement dehors, annonçant une météo resplendissante.

Du bout des doigts, Momo identifia les vêtements de sa garde-robe et opta pour un pantalon ample et une chemise à manches courtes en lin. Elle aurait été incapable de dire de quelle couleur ils étaient mais la jeune femme s'arrangeait toujours pour acheter des vêtements de couleur blanche, bleue pâle ou, plus rarement, noire. Ainsi, elle ne risquait pas de porter des couleurs jurant entre elles.

Lorsque l'heure arriva, la Chuunin sortit de chez elle pour se rendre au lac Kakouto. Elle pouvait sentir la chaleur du soleil se répandre les pavés des rues, se répercuter sur les vitres et agréablement réchauffer sa peau. Vraiment, la journée était superbe. Les gens grouillaient déjà dans les rues, beaucoup se dirigeaient dans la même direction que Momo. Elle en reconnu quelques uns à leur odeur ou au rythme particulier de leurs pas. La Chuunin arriva rapidement au lac accompagnée de la marrée de visiteurs, d'invités et de ninjas de Kami.

Il ne fallut pas attendre beaucoup avant que Shodaime Kamikage n'apparaisse. Momo l'avait facilement senti venir : une aura de force incroyable émanait de son être. Son discours débuta et anima la foule. La Chuunin esquissa un sourire, leur Shodaime était un orateur hors pair. Elle espérait sincèrement que ce semblant de paix dure longtemps encore. 55 ans de calme, c'était déjà très bien pour un monde géré par des shinobis rompus au combat.

Les festivités s'enchaînèrent au discours du Kamikage. Les ninjas de Kiri se fondaient avec aise dans l'allégresse de l'instant. Momo eut une pensée compatissante pour les ninjas de Konoha, perdre un Kage pouvait être un choc, c'était presque comparable à la perte d'un membre de sa propre famille. La jeune femme ne s'attarda cependant pas à la tristesse, elle alla se servir un verre de sake et rejoignit un groupe de ninjas (elle les reconnaissait facilement grâce à l'aura de puissance qui en ressortait, contrairement aux simples civils, plus discrets), pour partager le moment de joie mais aussi pour nouer quelques liens : Momo ne connaissait le monde extérieur que par le biais de ses études.

Justement, un des ninjas prit la parole. Apparemment, il s'agissait d'un des invités de Kiri. Il paraissait enthousiasmé par cette réunion pacifique. Elle le rejoignit lorsqu'il porta un toast à l'Unification. Elle ajouta que c'était un plaisir d'accueillir de tels invités et leva son verre à nouveau pour le vider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encrevolatile.freehostia.com


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une commémoration mouvementée...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une commémoration mouvementée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Chi : Naruto's Inheritance :: Terre des dieux :: Lac Kakouto-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Naruto RPG